fbpx


HPI/Zèbre, 

Anxiété, dépression…

et si c’était bon signe ?!

 

Trop intelligent pour être heureux ? C’est un mythe que la littérature psychologique sur le haut potentiel entretient de trop aujourd’hui. Mais c’est un fait, il y a, comme dans toutes parties de la population, des zèbres qui vivent un certain mal-être au quotidien, voire une véritable crise existentielle. 

Et si ce mal-être, cette crise, était une indication que tu es sur la bonne voie ?! Depuis que mon chemin a récemment croisé celui de la Théorie de la Désintégration Positive de Dabrowski, j’en suis convaincue.

Ce psychologue du début du 20ème siècle a passé sa vie à étudier les comportements humains au cours de situations de crise pour en tirer une approche assez unique de la santé mentale et une théorie qui m’a beaucoup fait penser à mon chemin de vie et à celui d’autres HP que j’ai accompagné. Sa théorie a le très grand mérite de donner une teinte très positive à l'anxiété et à la dépression. Selon lui, ce sont des signes d'une désintégration qui permet à une personne d'atteindre un niveau plus élevé d'intégrité envers elle-même, et donc un véritable bien-être. Explications…

D’une vie subie à une vie choisie : 

processus de développement en 5 étapes 

 Il n’y a pas de secret, pour vivre une vie véritablement et durablement épanouissante, il est nécessaire de la vivre en accord avec sa véritable personnalité, son Moi profond. Dabrowski présente un processus de développement humain en 5 étapes qui peuvent mener un individu à cela.

1. Une vie subie, inconsciemment

La première étape est celle de l’intégration primaire. L’individu est bien intégré, son comportement est prédictible.

A ce stade, l’individu ne vit pas de conflit intérieur.  Ses valeurs sont fondées sur les règles sociales de la culture dans laquelle il évolue. 

Il ne perçoit pas de différence entre « ce qu’il pourrait être » et « ce qu’il est ». 

Il est ce que les autres veulent qu’il soit. 60 à 70% de la population serait à ce stade.

2. Début de la crise existentielle et possibilité de développement

La deuxième étape est celle de la désintégration unilatérale. On entre généralement dans ce niveau par des circonstance externes de vie, des périodes de grand changement, interne ou externe. 

L’individu y connaît de nombreux conflits intérieurs sans en avoir conscience, sa situation est inconfortable.  Il vit un certain mal être.

C’est un niveau auquel aucun individu n’est voué à stagner, une période de transition. L’individu à ce stade pourra soit retourner au niveau 1, plus confortable, soit choisir de progresser vers le niveau 3.

3. Le mal être s’installe

 La troisième étape est celle de la désintégration spontanée à multiples niveaux (le nom est un peu barbare, c'est celui choisi par Dabrowski, je respecte son choix !). 

Là encore les conflits internes sont nombreux mais l’individu commence à conscientiser ceux-ci. Il vit à la fois sur la base des valeurs du groupe social auquel il appartient mais aussi sur la base de ses valeurs personnelles, qui commencent à émerger et se hiérarchiser.

Il prend conscience du décalage qui peut exister entre ses comportements, ses pensées et ses émotions. Il perçoit clairement qu’il y a un décalage entre « ce qu’il est » et « ce qu’il devrait être », sans pour autant savoir comment réconcilier les deux, ce qui peut provoquer un profond mal être. Il voit bien qu’il existe une autre alternative, sans se sentir capable de choisir « la meilleure » pour lui. 

Il se sent en décalage avec son entourage, la société, ses amis, sa famille. Il pourra alors connaître un sentiment de honte, de culpabilité, se sentir inférieur ou se dévaloriser lorsqu’il se conformera à leurs attentes. A d’autres moments, il aura un véritable sentiment de fierté lorsqu’il aura agit selon ses propres désirs profonds.

 Il peut alors connaître de fortes phases de nervosité, d’anxiété, de dépression, de compulsion, de troubles psycho-somatiques ou d‘addictions diverses. Les émotions à ce stade peuvent être très intenses.

Selon Dabrowski, ce sont des symptômes positifs de l’effondrement d’une structure psychologique devenue obsolète, signes que l’individu est sur le bon chemin, celui de la réalisation de Soi.

Il lui sera alors nécessaire de faire preuve d’une certaine motivation interne pour ne pas stagner à ce niveau…ce qui n’est pas forcément évident quand personne ne comprend ce que l’on vit dans son entourage ou parmi les professionnels que l’on consulte pour aller mieux. Il pourra donc être particulièrement utile de se faire accompagner sur ce chemin de désintégration par un professionnel en mesure d’aider à trouver cette ressource interne dont nous disposons tous, pour passer au-delà et se réintégrer au niveau suivant.

4. Le bien-être revient !

La quatrième étape est une étape d’organisation de la désintégration à niveaux multiples (l’étape précédente). L’individu met en pratique les prises de conscience du niveau précédent. Il développe une certaine connaissance de lui à différents niveaux ainsi qu’un certain recul sur lui même : il devient à la fois l’observateur et l’observé.

A ce stade, les conflits internes existent mais l’individu est la majeure partie du temps en capacité d’agir selon ses propres valeurs. Il est de plus en plus cohérent, congruent. 

Il apprend à s’orienter seul, libre des conventions sociales et de la comparaison. Il est plus calme, serein pare qu’il a trouvé ses marques. Il a une profonde envie d’agir en étant lui-même.

Il voit clairement « ce qu’il est » et « ce qu’il devrait être » et parvient à réconcilier les deux : il sait qui il veut devenir. Il est en chemin vers le dernier niveau.

5. Le véritable bien-être est installé

La dernière étape est celle de l’intégration secondaire. A ce niveau, tout est intégré, l’individu est aligné. Il agit 100% du temps selon ses propres valeurs personnelles.  Il sait qui il est et où il va. Il est à la place qu’il a choisie et tend vers son idéal.

Il est autonome et authentique. Il appréhende ses propres caractéristiques et ses comportements dans un contexte de développement permanent. 

Il dirige la majorité de ces pensées et actions vers la réalisation de la meilleure version de lui même qu’il puisse devenir, en toute objectivité.

*

*    *

Connaitre le stade auquel tu te situes aujourd'hui peut être un bon moyen de mettre de la lumière sur les difficultés que tu traverses peut être. Surtout, cela peut te permettre de "prédire" les étapes qu'il te reste à traverser pour te réaliser pleinement.

Personnellement, après 25 ans de stade 1, 10 ans de stades 2 et 3, je peux dire que j'ai atteint le stade 4 depuis quelques années. Et toi alors, à quel stade en es-tu ?

Si tu as besoin d'être accompagné pour te situer ou pour avancer sur ton chemin, réserve dès maintenant une Session Eclairage. Je te l'offre pour faire le point sur ta situation actuelle et te donner les éléments dont tu pourrais avoir besoin pour y voir plus clair sur la direction à prendre pour avancer.

zèbre bien vivre son haut potentiel

VOTRE CADEAU 

Les 5 clés pour apprivoiser ses rayures

& bien vivre son Haut Potentiel

Subtil mélange de neurosciences, intelligence émotionnelle, psychologie active, spiritualité & coaching...

découvrez les meilleurs conseils que je partage avec mes clients ...

... pour plus de fluidité dans votre vie & au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *