Alimentation pour haut potentiel intellectuel & sensible

Le cerveau du Haut Potentiel (HPI, THPI, HPS) est avant tout un cerveau à Haut Potentiel électrique (je vous invite à lire cet article sur les spécificités neuro biologiques si vous ne les connaissez pas). Cela a des conséquences psychologiques que l'on connait souvent bien puisque ce sont elles qui nous ont mené à nous interroger sur une éventuelle "douance", surtout à l'âge adulte. Mais cela a aussi des conséquences au niveau purement physiologique. 

Pour bien vivre cette spécificité, l'alimentation peut être essentielle parce qu'elle contribue à notre bien-être neuro-émotionnel. Et oui, nous mangeons plusieurs fois par jour, ce n'est donc pas sans incidence sur l'ensemble de notre vie, nos émotions et nos pensées.

Alors comment bien nourrir son cerveau à haut potentiel au quotidien ?! La réponse en vidéos et en textes, pour varier les plaisirs !


5 clés pour soutenir son HPI par l'alimentation 

Dans cette première vidéo, je sors ma carte de naturopathe pour vous parler des 5 clés de l'alimentation sérénité pour HPI : macro-, micro- & chrono-nutrition pour cerveaux en effervescence !

PS : le demi-complet c'est très bien aussi !

Assurer la conductivité du cerveau HPI

Les gaines de myéline, sorte de gaine de protection de l’axone, assurent la conductivité et l’isolation électrique au niveau du système nerveux. Chez le haut potentiel intellectuel, elles sont plus épaisses tout simplement pour permettre une activité électrique intense et conduire une plus grande quantité d’influx nerveux.

Il est donc important d’assurer le maintien d’une gaine de myéline en bonne santé pour permettre un bon fonctionnement du cerveau. Ce sera le rôle notamment des omégas 3.

Et quui dit activité électrique biologique dit électrolytes. Au niveau du neurone se sont essentiellement les ions négatifs et minéraux comme le sodium, le calcium et le potassium.

D’où l’importance toute particulière de s’assurer d’avoir un apport régulier et suffisant de ces minéraux, que ce soit par l’environnement (air marin ou de la montagne) l’alimentation et la supplémentation en cas de carence. Dans cette seconde vidéo, je reviens plus en détail sur les minéraux essentiels pour nourrir un cerveau hyper excitable : 

Se doper à la sérotonine !

Avec plus de neurones, donc plus de neurotransmetteurs, l’intensité émotionnelle s‘explique alors !

Or la clinique montre également que les hauts potentiels intellectuels (et sensibles) présentent fréquemment les symptômes d’un manque de sérotonine.

La sérotonine est le neuro transmetteur qui joue le rôle de frein pour le système nerveux. Elle permet d’être calme, patient, de supporter les contraintes et les frustrations. Elle est synthétisée à partir d'un acide aminé, le tryptophane, que l'on trouve par exemple dans les bananes, le chocolat et les noix de cajou 🙂

Hypersensibilité, émotions parfois difficiles à gérer, troubles du sommeil lié à l’anxiété, impulsivité, agressivité, dépression….les cerveaux HPI seraient chroniquement en carence de sérotonine circulante.

Si vous présentez ses symptômes, il peut être utile d’évaluer votre taux de sérotonine et d’ajuster votre alimentation pour qu’elle vous apporte tous les éléments nécessaires à sa biosynthèse et à son utilisation.

Les montagnes russes émotionnelles, la fatigue chronique, l’hyper-activité ne sont pas loin si l’on apprend pas à faire tourner ce « super moteur » de manière approprié. La régulation de son système nerveux devra donc une des priorités quotidiennes du HP qu'il soit intellectuel ou sensible.

Pour aller plus loin

Je vous parle de tout cela en détail dans deux livres :

Zèbre & naturopathie - Guide de prise en charge au naturel du Haut Potentiel Intellectuel

2 réflexions sur “Alimentation optimale pour Haut Potentiel Intellectuel”

  1. Bonjour,
    En decouverte de moi-même, de mon fonctionnement… Je viens de prendre connaissance de ton site et d y decouvrir ta video sur l alimentation. Tu préconises de commencer par faire un point sur l état des intestins, je voulais juste te demander comment tu envisages ce point. Conseilles tu de se rapprocher de son médecin traitant pour une auscultation, un échange, une prise de sang ou est il nécessaire de se rapprocher d un spécialiste ? Merci d’avance pour ton retour et le partage de ton travail.
    Belle journée,
    Clémence

    1. Bonjour Clémence, pour savoir si tes intestins sont en bon état, tu peux observer la qualité de ta digestion et notamment de ton élimination : as tu des Des ballonnements réguliers ? des douleurs avant d’aller à la selle ? Y vas tu tous les jours ? tes selles sont elles bien moulées ?
      Ce sont autant d’indice sur leur état de santé. Dans le doute, un professionnel de santé saura probablement te renseigner après t’avoir posé quelques questions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.